Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Femme curieuse

Mon désir te rend-t-il silencieuse ?

Que ne t’ai-je donc pas dit

Pour que, là, tu m’oublies ?

 

Voilà qui mérite, au moins, un sourire

Ou même, entre nos lèvres, un baiser.

Car, s’il n’est pas aisé de chérir,

Il l’est finalement beaucoup plus d’aimer.

 

Femme curieuse,

Les mots, parfois trompeurs,

Jouent de leur sens

Sur les nôtres

Et nous rendent songeurs.

 

Ils mettent sur l’envie des couleurs.

 

Tag(s) : #Poèmes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :