Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

. L’Évangile des quenouilles, vers 1450, en Picardie, est une vraie bonne parole !  

Ah oui : il faut lire.

 

 

« Quand un mari va à l’encontre de ce que sa femme lui conseille et veut faire, et qu’il la contredit en toute chose, ce mari sera faux et parjure.

 

« Certes, ajoute Gombaude du Fossé, j’ai vu plusieurs miracles de ceux qui ont transgressé ce chapitre, et même mon païre se rompit la jambe pour ne pas avoir écouté le conseil de ma mère. »

 

Et voilà Mabelie du Cendrier qui propose à ses copines :

 

         « Or ça, mes amies et voisines, il est jeudi qui est un jour de récréation et le plus gras de la semaine. J’ai pour avis qu’il serait bon que nous fassions un petit banquet pour récréer nos esprits, et spécialement pour faire fête à nos bonnes et sages doctoresses, qui nous ont jusqu’ici instruites et enseigné la noble doctrine qui nous donnera sans aucun doute estime et honneur, et grâce à laquelle nous aurons domination par-dessus les hommes. Qu’en dites-vous ? »

 

         « En conclusion, mes amies et voisines, pour mettre fin à mes chapitres, je vous dis que si une femme vient à avoir le mal des mamelles, elle doit demander à son mari de lui faire avec son instrument naturel trois cercles autour du mal, et elle en guérira sans aucune doute.

 

Saintine Trempremeure ajoute qu’on doit faire ces cercles au début du ventre, juste sous la ceinture. »

 

Tag(s) : #Sire Ancelin et son temps, #Le crime de la fontaine Notre-Dame, #Le Mystère de la Tour Grise

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :