Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes chéries,

D’un bout à l’autre

Et, à l’autre du bout ;

Demeurez ce que vous êtes.

 

Ayez cette liberté

De la laisser aux autres

Et, sans vouloir la partager ;

Demeurez ce que vous êtes.

 

Soyez, mes chéries, de ce vent léger

Aux nuages lourds de pensées

Et, laissez l’air se jouer de lui ;

Demeurez ce que vous êtes.

 

Ainsi comme je suis je demeure

Au sentir du vent et de la vague

Pour plonger dans l’onde d’un coup d’ailes.

 

Mes chéries, alors,

Demeurez ce que vous êtes.

 

Tag(s) : #Poèmes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :