Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ô triste, triste était mon âme

A cause, à cause d’une femme.

 

Je ne me suis pas consolé

Bien que mon cœur s’en soit allé,

 

Bien que mon cœur, bien que mon âme

Eussent fui loin de cette femme.

 

Je ne suis pas consolé,

Bien que mon cœur s’en soit allé.

 

Tag(s) : #Poèmes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :