Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La demoiselle aux deux visages

Priapus tranquille en son jardin

Rencontra Lupin qui portait sur son dos

La demoiselle aux deux visages.

Castor et Pollux, deux copains,

S’étonnèrent de ce prodige dunaire.

Il chevauchait le pauvre Lupin

Comme un soleil tourne ses planètes.

Priapus, lui, riait.

Il riait tant qu’il en éjaculât à son insu :

Ainsi apparut la constellation

De l’oiseau aux ailes brisées

Qui vole plus haut encore que la Voie Lactée.

Prodige ou pas, je vous dis,

Moi,

Que l’histoire dont je passe d’autres détails,

Est vraie ;

Les témoins,

Rares ;

Les incrédules,

Nombreux.

Et la chevauchée un peu désordonnée

Se poursuit en sautillant,

Traverse les tonneaux,

Brise les anneaux

Puis s’élève dans des cercles bien étranges

Avant de plonger au fond de gouffres noirs.

Ainsi va la belle histoire

De la demoiselle aux deux visages

Bondissante à dos de Lupin.

Tag(s) : #Poèmes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :