Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1

J’ai vu tes cheveux caresser mes chevilles,

Lu au fond de tes yeux qui regardent le vide.

Je suis myope de toi à l’image lointaine d’entrecuisse

Aux contours de ton corps, de foi et de flammes indécises.

Sur les bûchers allumés des fous il faut foutrer,

Rire des dieux et diables en des caresses curieuses

Envoyées en volutes aériennes,

Puis jouer des lèvres du sang de la terre

Et jouir de la moiteur des véhicules.

2

Je suis fragile comme le verre,

Fine comme une lame d’acier,

Je surgis de l’ombre en hurlant.

Je suis la Foudre.

Tag(s) : #Poèmes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :