Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La nuit du Bouc

Le vingt-cinq mars, c’est la nuit du Bouc. Dans les rues, sur les places, dans les champs, les airs comme dans les égouts, il est partout. Le Bouc est la défense du Diable contre Dieu. Demain soir, comme une ultime défense il se promènera. Vous le reconnaîtrez facilement. Ses cornes sont immenses, ses babines ouvertes sur des dents sanguinolentes – le Bouc sourit. Ses yeux infestés de vin lancent des éclairs d’ébriété qui brouillent même l’éclat des étoiles .Voyez : immense, terrible, il déambule comme un touriste insouciant. De quoi peut bien avoir peur le Bouc ? De rien. Sa queue bat de ses longs poils son sexe toujours prêt. Il se montre, regarde et ricane. Une bombe explose, un feu se déclare ? Le Bouc les noie de son foutre en poussant un cri de rire et de victoire tandis que ses cornes s’illuminent d’une étrange lumière verte, une fluorescence venue d’âge dont on ne connaît pas la date.

Le vingt-cinq mars, c’est la nuit du Bouc. Il rôde autour de vous sous mille apparences et, en vous faisant trembler, il vous protège. Trois cochons l’accompagnent l’air patelin. Ils courent et grognent, dégagent le passage, gambadent et rassurent de leur groin humide et sensuel. Spectacle unique. Viennent ensuite drapées de voiles vingt-deux initiatrices lascives qui portent de grands plateaux garnis de fruits et des fontaines de vin roulantes. Le cortège progresse, écrase les bêtises sans même y prendre garde tant c’est facile pour cette bande vivifiée. Phallus et cons ferment la marche en sonnant trompettes et battant tambours. Loin derrière le Bouc, la joie éclate dans des délires de plaisirs qui jouissent sur les ruines de la bêtise.

Le Bouc hume l’air mouillé de cette nuit de vingt-cinq mars. Il est heureux que par la débauche et le plaisir il ait ramené la paix sur la terre. Alors le Bouc s’assoit sur ses queues, ses grandes dents rigolent. Il réclame une cruche et allume un petit cigare. Ses sabots gigotent et il se dit « Par mes cornes, il était temps ! »

Tag(s) : #Nouvelles

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :