Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BUISSON QUI BOUGE

Le buisson bouge. Ils bougent dans le buisson.

Une de ses jambes gainées dépasse, se déplie. Sa cuisse est lisse. Son ventre est nu. Sa main droite tient un sexe d’homme. Il est encore petit. La femme le caresse de ses doigts. Ses doigts caresse le sexe de l’homme. Ses yeux verts fixent le sexe de l’homme ; l’homme fixe les doigts de la femme. Elle en approche ses lèvres, ses lèvres se rapprochent du sexe de l’homme qui ferme les yeux. Elle s’avance... Lui, passe la main dans son dos, le caresse jusqu'à la naissance des fesses. Il caresse le dos de la femme jusqu'à la naissance des fesses, et retire le soutien gorge. Le soutien gorge glisse. Les seins caressent le ventre de l’homme, l’homme caressent les seins de la femme. Le sexe a grandit. La femme lui donne un léger coup de langue. Un léger coup de langue sur la peau du sexe de l’homme ; dont l’autre main coule vers les seins de la femme. Il tourne, autour, doucement. Ils réagissent. Et il caresse la joue de la femme. Entre ces joues, sur cette langue, il sent son sexe grossir encore. Les yeux se ferment. Le visage de la femme monte un peu ; puis redescend. L’homme se tend. Ton son corps se tend. Il prend le visage de la femme et l’attire à ses lèvres ; l’embrasse. Il l’embrasse, et sa langue et ses lèvres enveloppent les seins de la femme. Puis, plus bas. Puis, plus bas, ses lèvres rencontrent d’autres lèvres. L’homme suce les lèvres de la femme. Et la femme, à son tour, gémit. Légèrement, doucement. La femme pose ses mains sur les cheveux de l’homme.

Le buisson bouge. Ils bougent dans le buisson.

Les cuisses de la femme sont là ; l’homme embrasse les cuisses de la femme. Il les lèche. Et le femme reprend dans sa main le sexe de l’homme à présent raide. Il écarte les feuillages. Contemple les jambes de la femme. Les jambes de la femme gainées et étendues. Etendues sur le feuillage. L’homme allonge la femme. Il lui passe une main dans le dos. Ils s’embrassent. Ils s’embrassent, la femme avec le sexe du l’homme dans sa main, près du sien. Près du sien qui va à la rencontre du sexe de l’homme. Du sexe de l’homme qui s’enfonce doucement dans le sexe de la femme. Silence. Le sexe de l’homme bouge dans celui de la femme. Celui de la femme va au devant de celui de l’homme. Lentement, d’abord. Glissades sur la peau. L’homme embrasse le cou de la femme. La femme rejette le visage un peu en arrière ; un peu en arrière pour se faire encore embrasser. La femme sent l’homme, l’homme sent la femme. L’homme glisse une main sous les fesses de la femme. Sous les fesses de la femme, la main de l’homme s’est glissée. Elle s’y est glissée et elle caresse les fesses de la femme. La femme pousse son bassin en avant, vers le sexe de l’homme. Et l’homme pénètre le sexe de la femme plus rapidement. Plus rapidement et presque en tout sens. Il s’arrête. Les yeux de la femme croisent les yeux de l’homme. Longuement leurs yeux se croisent. Ils se croisent et se parlent. Se parlent et se sourient et se croisent.

Le buisson bouge. Ils bougent dans le buisson.

La femme murmure un mot. L’homme reprend ses mouvements. Son visage est crispé. Le visage de la femme s’étire. Elle ouvre la bouche. Il l’embrasse. Accélère. Elle gémit. Il gémit. Leurs deux corps se tendent l’un vers l’autre. L’un vers l’autre leurs deux corps se tendent ; et se pressent.

Le buisson ne bouge plus. Ils se sont aimés dans le buisson.

Tag(s) : #Nouvelles

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :